Chargé·e de production spectacle vivant

Du 20 août au 20 décembre 2019

Conventionnée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (2019 / 2022)

Candidatures clôturées.

Cette action de formation s’adresse à des personnes en voie de professionnalisation visant l’exercice du métier de chargé·e de production dans le secteur de la culture et du spectacle vivant (création de structure, événement, poste, etc.).

Dossier de candidature

logo_pdf 
  • Candidatures clôturées. Prochaine session : août à décembre 2020.

Dates - Durée - Coût - Lieu

Dates et durée

Du 20 août au 20 décembre 2019.

La formation dure 600 heures (390 heures de théorie en centre / 210 heures de stage en entreprise).

Coût

13 places financées par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée pour les demandeurs d’emploi.
2 places ouvertes aux autres financements (nous contacter pour un devis personnalisé).

Lieu

Octopus – 17 rue Valentin 31400 Toulouse

Objectifs pédagogiques

Enseigner les notions administratives, juridiques, sociales et techniques indispensables à l’exercice du métier de chargé·e de production, en proposant 390 heures de théorie et 210 heures de stage en entreprise.

Public et prérequis

Public :

Demandeur·euse d’emploi, intermittent·e ou non ayant le projet de se professionnaliser dans le secteur de la production et pouvant justifier d’un minimum d’expérience dans le domaine.

Prérequis :

1. Critères administratifs :

• Être âgé·e de 18 ans au minimum.

• Diplôme : niveau Diplôme national du Brevet

+ Pour les personnes candidatant sur une place financée par la Région :

• Être demandeur·euse d’emploi.

• Ne pas avoir bénéficié d’une formation qualifiante financée sur fonds publics dans les douze mois précédant le début de la formation visée.

2. Compétences comportementales liées au métier envisagé :

• Capacité à suivre une formation à temps plein durant trois mois.

• Avoir de bonnes qualités relationnelles (aptitude au travail en équipe).

• Avoir une grande motivation.

• Résistance au stress et à la fatigue.

3. Expérience professionnelle :

• Avoir un projet professionnel en lien avec la production de spectacle, validé par de l’expérience professionnelle.

• Avoir au moins 3 expériences sur les deux dernières années civiles (fournir justificatifs).

Peuvent être étudiés les contrats, attestations employeurs, attestations bénévolat (si activité confiée en lien avec la production et précisée sur l’attestation), PMSMP via Pôle emploi (fournir bilan), stage en entreprise (fournir convention ou attestation), etc.

4. Connaissances générales :

• Bonne culture générale.

• Forte sensibilité pour le milieu du spectacle et de la culture.

• Niveau seconde générale en informatique et anglais.

• Être familiarisé·e à l’utilisation des ordinateurs (navigation web, bureautique, mailing, etc).

5. Connaissances professionnelles :

• Il est souhaitable d’avoir au préalable une certaine connaissance du milieu du spectacle et notamment du secteur de la production (par exemple les conditions d’exercice du métier), suffisamment pour pouvoir se projeter de manière réaliste dans le métier de chargé·e de production.

Nous nous efforcerons également de privilégier l’égalité hommes / femmes au niveau du recrutement.

Parmi les personnes possédant les prérequis cités ci-dessus, sont prioritaires en premier lieu les personnes issues de dispositifs régionaux prioritaires (Projet Pro, ER2C, etc.), ainsi que les personnes non diplômées.

Programme

Sous réserve de modifications.

Le programme de la formation est présenté sous forme de blocs de compétences liées aux principales activités d’un·e chargé·e de production, selon le référentiel métier « Chargé·e de production » de la CPNEF-SV.

1. Pérenniser et sécuriser son parcours professionnel (47h)

Attendus en termes de compétences :

  • Reformuler et/ou déterminer l’avancée de son projet professionnel.
  • Acquérir et maîtriser des techniques de recherche d’emploi.
  • Savoir mobiliser les réseaux sociaux professionnels.
  • Créer et organiser un réseau relationnel.
  • Définir l’activité économique de son projet professionnel.

2. Planifier une production dans le secteur du spectacle vivant (119h)

Attendus en termes de compétences :

  • Identifier les acteurs culturels, économiques et institutionnels locaux ou nationaux, des réseaux locaux, nationaux, voire internationaux du spectacle vivant.
  • Analyser ou étudier la faisabilité d’un projet de production.
  • Identifier les parties prenantes impliquées ou à mobiliser dans les projets de production.
  • Identifier les ressources humaines et les moyens techniques et matériels nécessaires à la réalisation du projet de production.
  • Évaluer les moyens et les contraintes techniques du projet de production.
  • Contribuer au respect des réglementations liées au spectacle vivant : droit social, règlements de sécurité, droit commercial, propriété intellectuelle, etc.

3. Module – Élaborer et suivre le budget d’une production, recherche de financements (91h)

Attendus en termes de compétences :

  • Construire une grille budgétaire, analyser des budgets pour assurer la viabilité du projet.
  • Appliquer les règles comptables et fiscales liées à la nature juridique de son entreprise et des projets menés.
  • Élaborer les dossiers de demande de financements, de subventions ou d’aides auprès des partenaires publics ou privés, et/ou des sociétés civiles et assurer leur suivi.
  • Maîtrise des logiciels de bureautique – a minima un tableur, un traitement de texte, une base de données.

4. Coordonner les moyens techniques, financiers et humains d’une production (63h)

Attendus en termes de compétences :

  • Entretenir un réseau d’artistes, de techniciens, de prestataires et le/s mobiliser selon les besoins.
  • Expliciter les étapes, les moyens et les contraintes du projet et les communiquer auprès des parties prenantes du projet de production en vue de décisions adéquates.
  • Évaluer les moyens et les contraintes techniques du projet de production.
  • Évaluer une fiche technique de spectacle et en discuter avec les responsables techniques.
  • Négocier des ajustements d’organisation et de moyens avec les parties prenantes du projet de production.
  • Communiquer avec les parties prenantes du projet en une ou plusieurs langues.

5. Promouvoir et commercialiser un projet artistique (42h)

Attendus en termes de compétences :

  • Élaborer et suivre le plan de communication d’un événement.
  • Appréhender les enjeux liés à la programmation artistique.
  • Pour les projets internationaux, identifier les lieux ressources et rechercher les informations relatives aux réglementations des pays concernés liées au spectacle vivant.
  • Vendre le projet de spectacle auprès des professionnels français ou étrangers et définir le cadre de la contractualisation.
  • Mettre en place et commercialiser une billetterie.

6. Module – Thématiques transversales : enjeux et évolutions du secteur (28 heures)

Attendus en termes de compétences :

  • Organiser un événement éco-responsable.
  • Inscrire son projet culturel dans le champ de l’ESS.
  • Prévenir et réduire les risques en milieu festif.
  • Construire des actions concrètes pour favoriser l’égalité professionnelle.
  • Favoriser l’accessibilité des personnes en situation de handicap aux œuvres culturelles.

7. Module – Stage en entreprise (210 heures)

La période de stage en entreprise, 210 heures (6 semaines) se déroulera dans un établissement choisi et démarché par le/la stagiaire du 04 novembre au 13 décembre 2019.

Octopus oriente et conseille le/la stagiaire dans ses démarches lors des temps spécifiques dédiés (répartis tout au long de la formation) : mise à disposition de bases de données, listings de sites Internet ciblés, etc.

Objectifs :

– Mettre en pratique les connaissances acquises précédemment,

– Être confronté·e à la réalité du secteur,

– Favoriser les contacts avec les professionnel·le·s pour une meilleure insertion à l’issue de la formation.

Il est vivement conseillé de débuter sa recherche de stage en amont de la formation.

Intervenant·e·s - Méthodes pédagogiques - Validation

Intervenant·e·s

Plus de 25 professionnels du spectacle vivant (administrateur·rice, chargé·e de production, responsable de développement, directeur·rice de structure, régisseur·euse, chargé·e de diffusion, etc.).

Méthodes pédagogiques

• Cours théoriques ponctués d’exercices de mise en pratique / témoignages professionnels.

L’ouvrage « Monter une production », guide pratique de la production et de l’organisation de spectacles vivants par Cyril PUIG, édité aux éditions La Scène. Cet ouvrage de référence aborde les thématiques clés du métier de chargé·e de production : planification, budgets, financements, contrats, diffusion, etc.

Validation

• Attestation d’assiduité en formation.

Modalités de candidature

Candidatures clôturées.

Prochaine session : août à décembre 2020.

Financement et indemnisation

Financement

•    10 places financées par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée pour les demandeurs d’emploi.
•    5 places ouvertes aux autres financements (nous contacter pour un devis personnalisé).

Indemnisation

Pôle emploi pour les personnes ayant des droits ouverts.

Indemnisation Région (ASP) pour les personnes n’ayant pas de droits ouverts.

NB : en ce qui concerne le calcul des heures pour l’ouverture de droits à l’intermittence :

  • toute personne suivant une formation et étant indemnisée par le Pôle emploi durant toute ou partie de cette période ne pourra faire valoir aucune heure de formation pour le calcul de ses heures.
  • toute personne suivant une formation et étant rémunérée par l’ASP (concerne les personnes n’ayant pas droit à une rémunération Pôle emploi) pourra faire valoir jusqu’à 338 heures de formation pour le calcul de ses heures.

Dans tous les cas, seul le Pôle emploi est habilité à vous délivrer des informations personnalisées. Merci de contacter directement votre agence ou le 3949.

Merci à tous nos partenaires et à toutes les structures accueillant les stagiaires dans le cadre du stage en entreprise.

Notre organisme de formation remplit les 21 critères du Décret Qualité Datadock.Cette formation a obtenu le label qualité Certif’RégionInscrit sur la liste du CNEFOP, ce label est délivré aux établissements de formation en capacité de démontrer qu’ils mettent en œuvre et respectent les critères de qualité définis par les financeurs.