Processus de labellisation

Pour être labellisées les structures doivent répondre aux critères obligatoires ci-dessous. Après une évaluation de la mise en place des critères, un comité d’expert·e·s avec voix délibérative se réunit afin d’officialiser la labellisation. Une fois le Label acquis, les structures doivent signer la charte des valeurs et l’afficher sur leur événement de façon visible pour leurs publics et équipes.

Les critères

Eau potable gratuite disponible sur le site du festival aux bars ou sur des fontaines,

 

Accessibilité pour les personnes à mobilité réduite sur tous les espaces du festival (site, toilettes, espaces concerts, dispositifs de prévention, bars/points d’eau),

 

Présence d’un dispositif de prévention, à savoir un stand avec des animateur·rice·s en prévention sur au moins une journée ou soirée en fonction des horaires du festival. Stand sur lequel il faudra mettre à disposition des bouchons d’oreilles, des préservatifs et de la documentation, ainsi que sur tous les autres espaces (public, professionnel, VIP, etc.). Possibilité de contrôler son alcoolémie à l’aide d’un éthylomètre sur place ou grâce à la distribution d’éthylotests. Mise à disposition de matériel de réduction des risques (roule ta paille, kit +, kit base, aluminium, etc.). Si le stand ne peut être présent que sur une partie du festival, alors l’organisateur·ice s’engage à ce que le matériel (hors RdR) soit disponible sur un autre espace sur toute la durée du festival,

 

Visibilité du label sur les supports de communication de l’événement, numériques et physiques (logo et explication de la démarche),

 

Visibilité de la démarche de prévention/réduction des risques sur le site du festival et sur les supports de communication de l’événement, numériques et physiques, à travers le partage des supports Michel Mousse ou de tout autre support valorisant les bons gestes à adopter en milieu festif,

 

Présence d’une personne référente au sein de l’équipe, qui soit formée par les associations initiatrices du projet (Act Up Sud-Ouest et Octopus) avec une mise à niveau régulière, et reconnue comme telle (référente) par le reste de l’équipe. Elle a entre autres comme rôle de faire le lien entre la structure et la coordination du label,

 

Sensibilisation des salarié·e·s et bénévoles de la structure en présentiel (par Act Up Sud-Ouest et/ou Octopus ou la personne référente) et par la distribution de documents ressources,

 

Information sur les possibilités de modes de transports vertueux, messages sur les transports en commun, covoiturage, messages de sécurité routière selon les circonstances, ou encore mise en place de navettes,

 

Présence d’une signalétique compréhensible, complète et visible, propre au festival ou fournie par le Label.

La charte

Le comité

Dans une volonté de transparence et de pluralité, nous avons mis en place un comité d’expert·e·s qui réunit des personnes de différentes institutions et secteurs en lien avec le projet sur toute la région Occitanie (santé, sécurité, prévention, développement durable, accessibilité, jeunesse, etc.). Ce comité se rencontre une à deux fois par an, afin de procéder à un vote décisionnaire sur l’éventuelle labellisation d’un ou plusieurs événements ou structures, après présentation par notre équipe de la situation et des efforts fournis par chacun.

Pour le premier comité d’expert·e·s « Label et la Fête », les structures suivantes étaient représentées : le Rectorat de Toulouse, le CAARUD Axess, les Sapeurs-Pompiers 31, le Printemps Etudiant, Elemen’Terrel’AGEM et l’IREPS Occitanie.