Ateliers gestion sonore

Aujourd’hui plus que jamais, la puissance et la qualité sonores font partie intégrante des musiques amplifiées. Cet atelier qui se déroule en local de répétition est un moment d’échange et de transmission, qui propose d’aider les musicien·ne·s à atteindre leurs visées stylistiques tout en préservant leur capital auditif.A destination de groupes de musicien·ne·s amateur·rice·s et professionnel·le·s.

L’objectif général : à partir de la répétition d’un groupe, et par le biais de constatations, d’échanges, et de questionnements, cet atelier abordera les thèmes chers à n’importe quel artiste : quelle différence entre volume et puissance sonore ? Comment régler et placer de sources sonores efficacement? A quels traumatismes auditifs peut-on être confrontés et surtout quels sont les comportements à adopter pour que la musique reste un plaisir ?

 

INTERVENANT

Benoît Rapetti est musicien, ingénieur du son et formateur « gestion sonore » agréé par Agi-Son.
Musicien pratiquant la basse électrique dans de nombreux groupes de musiques actuelles, Benoît est également contrebassiste sur des formes acoustiques, jazz et classique.

Parallèlement, il travaille avec de nombreuses salles parisiennes, tourneurs et artistes en tant que sonorisateur et régisseur technique, et affûte son regard sur les musiques amplifiées à l’occasion de tournées nationales et internationales.

Il devient intervenant en gestion sonore dès 2003 en sensibilisant les publics scolaires à la question des risques auditifs liés à la pratique et à l’écoute des musiques amplifiées lors des tournées Trop Puissant et Peace&Lobe.

Récemment, Benoît a suivi la formation « formateur en gestion sonore » et propose désormais des ateliers pédagogiques adaptés en lien avec Octopus.

Cette diversité d’expériences lui confère une approche riche et originale de la gestion sonore, qu’il aime à partager avec musiciens, techniciens et publics de tous horizons.

INTERVENTION

Elle est divisée en 3 parties :

  • La rencontre qui permet d’évaluer le niveau du groupe et ses attentes.
  • La transmission à l’aide d’un groupe de musique « test » durant laquelle l’intervenant accompagnera le groupe pour son installation (placement des diverses sources sonores) ainsi que chaque membre individuellement afin d’atteindre une gestion sonore optimale en prenant en compte les attentes artistiques, sensitives et techniques du groupe.
  • La transmission qui permet aux stagiaires une conscience plus large de la prévention, l’intervenant reviendra sur les notions abordées pendant l’atelier qu’il abordera cette fois selon 5 grands axes : musicologique, physique, biologique, préventif et législatif.